Mission et mandat Administrateurs Permanence Cadre normatif Code d'éthique Histoire Exposition virtuelle Faire un don Notes légales Avis de confidentialité
Mission et mandat Maladies mentales Gamme de services Nos membres Bas-Saint-Laurent Saguenay/Lac-Saint-Jean Capitale-Nationale Mauricie/Centre-du-Québec Estrie Montréal Outaouais Abitibi/Témiscamingue Côte-Nord Gaspésie/Îles-de-la-Madeleine Chaudière-Appalaches Montérégie
Actualités Prix Hommage à l'initiative 2016 Communiqués de presse Lettres ouvertes Revue de presse Curateur public du Québec
Présentation Porte-parole Ambassadeurs Salle de presse Activités régionales Campagnes antérieures Commanditaires & partenaires
Publications Publications en vente Bibliothèque virtuelle Communication Dépression sévère Jeunes Hospitalisation Maladie mentale Milieu de travail Mythes & Croyances Questions légales Santé Santé mentale Schizophrénie Sensibilisation Statistiquement parlant Témoignage Trouble bipolaire Trouble obsessionnel-compulsif Trouble de personnalité limite Prix Hommage à l'initiative 2013
  • Point de vue :

  • Quand les lacunes des mesures préventives provinciales nécessitent des mesures préventives fédérales : intervenir en aval pour éviter des drames

    C’est ce matin [ 6 mars 2014 ] que la FFAPAMM, par la voix de sa présidente et de sa directrice générale, a présenté sa position au comité sénatorial des affaires juridiques et constitutionnelles face au projet de loi C-14, Loi modifiant le Code criminel et la Loi sur la défense nationale (troubles mentaux). Consultez la fiche d’information qui suit pour plus d’informations à ce sujet. [ Fiche d'information ]

    En résumé, la FFAPAMM :

    1. Est en accord avec le principe qui permettra aux familles des victimes d’être davantage impliquées dans le processus d’évaluation qui doit précéder la libération.
    1. Est en accord avec l’idée d’établir la notion « d’accusé à haut risque » dans la mesure où la personne devra obligatoirement bénéficier de traitements pharmacologiques, d’un suivi psychologique et de mesures de réinsertion sociale.
    2. Demande le renforcement de la définition de la notion de dangerosité en lien avec l’état mental actuel de l’accusé pour ainsi prévenir les déclarations abusives « d’accusé à haut risque » et des conditions qui y sont associées.

    Pour prendre connaissance, en détail, de la position de la Fédération, consultez le document déposé au comité sénatorial [ ici ].

    Pour voir ou revoir la présentation de la FFAPAMM sur le Web : [ suivez ce lien ]

    Nous espérons que notre contribution au débat saura éclairer le Sénat dans ses prises de position.

    Fédération des Familles et Amis de la Personne Atteinte de Maladie Mentale
    1990, rue Cyrille-Duquet, Bureau 203, Québec (Québec) G1N 4K8
    T : (418) 687-0474 Sans frais : 1 800 323-0474 | F : (418) 687-0123 | C : info@ffapamm.com

    Sondage

    Le Plan d’action en santé mentale 2015-2020 répond-t-il à vos attentes ?

    Voir les résultats

    Loading ... Loading ...