Mission et mandat Administrateurs Permanence Cadre normatif Code d'éthique Histoire Exposition virtuelle Faire un don Notes légales Avis de confidentialité
Mission et mandat Maladies mentales Gamme de services Nos membres Bas-Saint-Laurent Saguenay/Lac-Saint-Jean Capitale-Nationale Mauricie/Centre-du-Québec Estrie Montréal Outaouais Abitibi/Témiscamingue Côte-Nord Gaspésie/Îles-de-la-Madeleine Chaudière-Appalaches Montérégie
Actualités Prix Hommage à l'initiative 2016 Communiqués de presse Lettres ouvertes Revue de presse Curateur public du Québec
Présentation Porte-parole Ambassadeurs Salle de presse Activités régionales Campagnes antérieures Commanditaires & partenaires
Publications Publications en vente Bibliothèque virtuelle Communication Dépression sévère Jeunes Hospitalisation Maladie mentale Milieu de travail Mythes & Croyances Questions légales Santé Santé mentale Schizophrénie Sensibilisation Statistiquement parlant Témoignage Trouble bipolaire Trouble obsessionnel-compulsif Trouble de personnalité limite Prix Hommage à l'initiative 2013
  • Point de vue :

  • Consultation sur l’élimination de l’imposition à des taux progressif des fiducies et de certaines successions

    Au printemps dernier, le budget 2013 qu’a annoncé le gouvernement Harper mentionnait son intention de mener des consultations sur les mesures qui pourraient être prises pour éliminer les avantages fiscaux découlant de l’imposition à des taux progressifs des fiducies non testamentaires bénéficiant de droits acquis, des fiducies créées par testament et des successions. Nous avons donc profité de la consultation en cours pour partager nos grandes préoccupations sur ce dossier.

    Le régime actuel permet à un parent de créer une fiducie testamentaire en faveur d’un proche atteint de maladie mentale. Au décès du parent, la fiducie ainsi créée peut remettre au bénéficiaire des montants réguliers d’argent qui lui permettront de continuer à vivre convenablement. La fiducie testamentaire est taxée à des taux progressifs, comme un individu. Si les montants réguliers d’argent remis au bénéficiaire sont bas, le taux de taxation est faible. Si ces montants sont élevés, le taux de taxation sera beaucoup plus élevé.

    Ainsi, au Québec, si le taux progressif est éliminé, le taux fixe pourrait être aussi haut que 49,97%, soit la moitié des montants remis par la fiducie au bénéficiaire. Pour les parents à faible revenu, ce niveau de taxation devient prohibitif et complètement inacceptable.

    [ Consulter les recommandations de la FFAPAMM ]

    Fédération des Familles et Amis de la Personne Atteinte de Maladie Mentale
    1990, rue Cyrille-Duquet, Bureau 203, Québec (Québec) G1N 4K8
    T : (418) 687-0474 Sans frais : 1 800 323-0474 | F : (418) 687-0123 | C : info@ffapamm.com

    Sondage

    Le Plan d’action en santé mentale 2015-2020 répond-t-il à vos attentes ?

    Voir les résultats

    Loading ... Loading ...