Mission et mandat Administrateurs Permanence Cadre normatif Code d'éthique Histoire Exposition virtuelle Faire un don Notes légales Avis de confidentialité
Mission et mandat Maladies mentales Gamme de services Nos membres Bas-Saint-Laurent Saguenay/Lac-Saint-Jean Capitale-Nationale Mauricie/Centre-du-Québec Estrie Montréal Outaouais Abitibi/Témiscamingue Côte-Nord Gaspésie/Îles-de-la-Madeleine Chaudière-Appalaches Montérégie
Actualités Prix Hommage à l'initiative 2016 Communiqués de presse Lettres ouvertes Revue de presse Curateur public du Québec
Présentation Porte-parole Ambassadeurs Salle de presse Activités régionales Campagnes antérieures Commanditaires & partenaires
Publications Publications en vente Bibliothèque virtuelle Communication Dépression sévère Jeunes Hospitalisation Maladie mentale Milieu de travail Mythes & Croyances Questions légales Santé Santé mentale Schizophrénie Sensibilisation Statistiquement parlant Témoignage Trouble bipolaire Trouble obsessionnel-compulsif Trouble de personnalité limite Prix Hommage à l'initiative 2013
  • Point de vue :

  • Campagne d’information et d’éducation aux maladies mentales

    C’est en 1994, lors de l’Année Internationale de la Famille décrétée par les Nations Unies, que la FFAPAMM a décidé d’inscrire des campagnes de sensibilisation à son agenda. Cette action pan-québécoise avait pour but de mettre en lumière l’existence de nos associations-membres et les services disponibles à l’échelle du Québec et ce, tout en favorisant la demande d’aide. 17 ans plus tard, cette action d’envergure revêt toujours son importance car bien que l’on parle de plus en plus des maladies mentales, que les gens osent davantage demander de l’aide, il n’en demeure pas moins que les préjugés sont tenaces.

    Plus ça change… plus c’est pareil!

    Dès le départ, il fut clairement déterminé par les administrateurs de la FFAPAMM que nous devions axer notre action sur la sensibilisation et non pas sur la recherche de financement. Curieux, direz-vous? Pas vraiment. En 1994, les membres de l’entourage étaient à peine considérés, sauf pour pallier au manque de ressources dans la communauté. Les perceptions semblaient davantage liées à la négation de leur souffrance, ainsi qu’à la non-reconnaissance de leurs besoins de soutien. Les membres de l’entourage souffraient en silence et, par le fait même, étaient incapables de jouer efficacement leur rôle d’accompagnateur auprès de leur proche atteint de maladie mentale. Il fallait donc faire connaître leur réalité et amener les familles vers nos associations-membres.

    Aujourd’hui, nous pouvons affirmer que les choses ont changé car les membres de l’entourage sont davantage considérés en tant qu’accompagnateurs et le mouvement des familles au Québec est maintenant reconnu comme étant un joueur important dans l’offre de services en santé mentale. Alors, pourquoi maintenir cet axe? S’il est vrai que notre mouvement associatif avait et a toujours grandement besoin d’argent pour répondre à l’ensemble des demandes, il n’en demeure pas moins que malgré les avancées, la reconnaissance de ce que vivent les membres de l’entourage n’est pas encore acquise. C’est pourquoi, nous maintenons toujours le cap vers cet objectif. De plus, afin de définir précisément nos stratégies, toutes nos actions doivent viser l’atteinte de plusieurs objectifs cruciaux.

    Objectifs à atteindre

    • Améliorer la connaissance des Québécois concernant les maladies mentales.
    • Diminuer les préjugés entourant les maladies mentales.
    • Sensibiliser la population aux problèmes liés à la maladie mentale et aux impacts sur les membres de l’entourage.
    • Faire connaître les différents services offerts par nos associations et inciter les membres de l’entourage à aller chercher du soutien.
    • Favoriser l’échange et la discussion permettant aux membres de l’entourage de parler ouvertement.

    La sensibilisation passe par des outils promotionnels efficaces

    Dès le départ, la FFAPAMM a créé du matériel promotionnel permettant la diffusion, à l’échelle provinciale, d’un message à l’intention des membres de l’entourage des personnes atteintes de maladie mentale. Par ailleurs, bien que les campagnes de sensibilisation se déroulent au début du mois d’octobre, tous les items promotionnels sont intemporels ce qui signifie que l’affichage et l’utilisation des objets peuvent et doivent servir toute l’année.

    Nous pouvons affirmer fièrement que les efforts déployés dans le cadre de nos campagnes provinciales sont efficaces. Nous pouvons constater que les membres de l’entourage font de plus en plus appel à nous, les associations sont davantage reconnues pour leur expertise et la qualité des services qu’elles offrent à la population québécoise. Nos membres répondent à plus de 60 000 demandes d’aide annuellement et cela ne cesse de croître. Toutefois, malgré l’ampleur du travail effectué depuis 1994, les préjugés sont persistants et il reste un énorme travail à faire auprès de la population.

    Ignorance, préjugés, craintes et culpabilité sont les barrières à abattre. Collectivement, nous avons développé au fil des ans une expertise et des moyens nous permettant, en collaboration avec nos associations-membres, de rejoindre les gens touchés par la problématique.

    Fédération des Familles et Amis de la Personne Atteinte de Maladie Mentale
    1990, rue Cyrille-Duquet, Bureau 203, Québec (Québec) G1N 4K8
    T : (418) 687-0474 Sans frais : 1 800 323-0474 | F : (418) 687-0123 | C : info@ffapamm.com
    Conception et réalisation du site : jeffjobin.com

    Sondage

    Le Plan d’action en santé mentale 2015-2020 répond-t-il à vos attentes ?

    Voir les résultats

    Loading ... Loading ...